A découvrir

La très belle croix du 17ème siècle jouxtant la fontaine près de l’église Notre-Dame.

Fontaine : située à proximité de la croix .

Construits par nos anciens pour gagner des Terres (polders) sur les herbus maritimes, ces murets ou perrés ont été rénovés il y a quelques années.

A Mordreuc, comme aux Bas-Champs, vous pouvez voir les souilles où échouaient les gabares de Pleudihen. Les souilles de Mordreuc étaient empierrées. Saint-Malo avait besoin de bois de chauffage, les gabares, lourdes embarcations aux voiles de toile rousse, vont le transporter au gré de la marée et du vent. Les gabares ont assuré le transport du bois, depuis la fin du 16ème siècle jusqu’à la guerre de 1914-1918.

Sa plage, son port, son moulin à marée et ses fours à chaux. Les fours à chaux de Mordreuc servaient à transformer le calcaire en chaux vive. On enflammait un mélange de bois ou charbon avec le calcaire. Une fois la chaux vive éteinte, elle servait en construction ou en agriculture pour diminuer l’acidité des sols. Mordreuc, de l’ancien breton « Mor-truc », traversée de la mer, est un point de passage d’une rive à l’autre de la Rance.

La dune de sable est l’une des seules qu’on connaisse en bord de rivière en Bretagne. Aigrette, tadornes, hérons vivent sur cette vaste étendue d’herbus. Tables de pique-nique et camping.