Jumelée avec Herschbach en Allemagne

1950-2015 : Mordreuc

23 juin 2017

Imprimer

Dans cette rubrique, nous vous proposons de remonter le 20ème siècle par le biais de comparaison de clichés authentiques. Une façon de redécouvrir son histoire et de mieux comprendre la configuration moderne des lieux.
Merci à tous nos contributeurs et aux photographes d’hier et d’aujourd’hui qui nous permettent ce petit détour dans le temps. Si vous possédez des clichés originaux ou souhaitez faire partager des anecdotes sur l’histoire de nos hameaux et villages, n’hésitez pas à nous écrire…

1965 : création de la digue (maçonnée) de Mordreuc

Avant la fermeture de l’estuaire de la Rance en 1963 (pour la création du Barrage de la Rance), le littoral de Pleudihen était naturellement maritime. Jusqu’à cette date, les cartes mentionnaient la Manche en lieu et place de la Rance. Le Barrage va profondément modifier les choses. Il en découlera des avantages pratiques pour les riverains mais cela engendrera aussi des conséquences plus graves liées à la sur-sédimentation pour l’ensemble de l’estuaire. A Mordreuc, entre 1965 et 1966,  l’effet immédiat est la construction d’une « digue maçonnée » entre la cale et le Moulin à marée. Cette digue ferme définitivement les souilles utilisées autrefois par les Gabariers. La « maîtrise » du Barrage sur les hauteurs (réduite) de marées et cette digue modifient totalement l’impact que la mer avaient sur les villages côtiers de Mordreuc et des Bas-Champs.

Vues aériennes de Mordreuc entre 1953 à 2016

1953 – A marée haute, le Moulin est isolé au milieu de l’eau et son étang est plein. L’eau remplit les souilles et remonte dans les rues du village aux fortes marées, d’où la présence de paliers assez hauts à l’entrée des maisons du bas du village.

1966 – La « digue maçonnée » est en cours de construction. Il demeurait à l’époque deux ensembles de souilles avec chacune leur propre havre (terre-plein central). La nouvelle digue viendra clore ces souilles. Celles situées sur le chemin qui mêne à la cale seront comblées par la suite. Non comblées, les souilles près du Moulin conservent elles une part de leur aspect d’origine.

1978 – Le Moulin et la cale sont désormais unis par la digue. L’ancienne digue de l’étang du Moulin n’est plus entretenue et celui-ci commence à se remplir de sédiments. Une grande page d’histoire de Mordreuc, celles des Gabariers de la Rance et de son Moulin, s’est refermée.

2016 – Haut lieu d’activité au cours des siècles (four à chaux, gabariers, moulin…), le port de Mordreuc est un écrin préservé des bords de Rance.

Last modified: 1 août 2018

Comments are closed.